Les titres et le chapitre d'intronisation

Le titre de Chevalier du Bon Pain

Le titre de Chevalier du Bon Pain est remis par la Confrérie cantonale dans laquelle l'artisan exploite son commerce principal. Pour pouvoir prétendre au titre de Chevalier du Bon Pain l'artisan boulanger, pâtissier, confiseur doit:

  • Etre membre actif d'une association locale d'artisans boulangers-pâtissiers-confiseurs; 
  • être producteur de produits de boulangerie; 
  • accepter que la Commission d'évaluation prélève et taxe les produits selon le cahier des charges des évaluations; 
  • avoir obtenu les points requis par le cahier des charges au cours de trois évaluations consécutives; 
  • avoir prêté le serment du Chevalier du Bon Pain

L'étoile

Les évaluations du pain organisées par les Confrérie cantonales se déroulent régulièrement. Les artisans qui ont déjà obtenu le titre de Chevaliers du Bon Pain se voient attribuer une étoile qui viendra orner le sautoir d'origine. Dans le cas présenté ci-contre, l'artisan boulanger a passé avec succès les tests de qualité à quatre reprises sur douze ans au minimum. Lors de la première, il a reçu le sautoir, puis, à trois reprises il a obtenu une étoile en récompense de la qualité de ses produits. 

Le serment du Chevalier du Bon Pain

Je fais le serment de ne jamais profaner et de toujours soigner la qualité de mon pain.

Je fais le serment de toujours remplir mon devoir de considération, de fraternité et de respect envers tous mes collègues et de la profession.

Je fais le serment d'honorer mon titre de Chevalier du bon pain.

Le titre de Compagnon

Le titre de Compagnon (ou parfois Chevalier d'honneur) est attibué à des personnalités de tout bord qui ont été repérées pour avoir défendu le métier de boulanger-pâtissier-confiseur artisanal ou qui promeuvent le bon pain. L'Ordre et les Confréries cantonales peuvent introniser à leur convenance les personnalités de leur choix. Le Compagnon reçoit également un sautoir et prête également serment de défendre et de promouvoir le bon pain.

Le serment du Compagnon

Vous promettez d’honorer et de respecter le pain. Vous aiderez à ce qu’il puisse garder la noblesse de son goût et de sa forme. 
Vous le mettrez en évidence sur la table et surtout, vous promettez de donner le meilleur de vous-même pour que personne ne vienne à en manquer.

Les titres particuliers

Certaines confréries cantonales ont instauré des titres spéciaux pour honorer des artisans spécialement méritant. A l'instar des Confréries vaudoise et valaisanne qui attribuent un titre suprême de "Pain d'Or" à l'artisan qui a obtenu les meilleurs résultats lors de l'évaluation annuelle de ses produits.

Le Chapitre d'intronisation

Les Confréries cantonales organisent, en fonction de leur possibilité, des chapitres durant desquels les nouveaux Chevaliers du Bon Pain et compagnons sont intronisés et reçoivent leurs attributs: sautoir ou étoile de renouvellement et diplôme.
Lors de certains chapitres d'intronisation, la Confrérie des Chevaliers du Bon Pain est entourée par les membres de la Fédération Suisse des Confréries bachiques et Gastronomiques.